Marathon de la Rochelle

26 novembre 2000

Dans le port de La Rochelle, ce dimanche 26 novembre, il y avait du vent (la pluie et les orages s'étaient arrêtés en fin de nuit), quelques 6000 coureurs, de très nombreux spectateurs (c'est un des attraits de cette course), une organisation rodée en termes d'accueil, d'informations, de ravitaillement et de remise en conditions (soins et massages à l'arrivée) avec toujours le coupe-vent bienvenu à l'arrivée. Bernard et Anne-Marie ont amélioré leur record sur la distance (resp. 3h27mn et 3h54 mn) et l'ont dignement fêté le dimanche 3 décembre après le JDM de 9h00. Bravo et merci.

Gilles et votre rédacteur préféré parce qu'unique étaient partis sur leur rythme habituel et avaient passé le semi-marathon conformément à leur objectif déjà réalisé, mais tout se gâta un peu plus tard lorsque l'odeur du fameux "mur" se fit sentir pour moi au 30ème km, pour Gilles au 35ème. Cela se traduit par une baisse de tonus, une perte constante de vitesse et une fatigue musculaire proche des crampes et ceci indépendamment des efforts de ravitaillement en eau tout au long du parcours. Nous avons malgré tout évité le vrai mur et nous sommes arrivés avec 6 mn (Gilles) et 16 mn de retard sur notre objectif de 3h30 mn. S'engager dans un marathon pour égaler ou améliorer son propre record suppose un entraînement sans faille et une bonne forme générale, il faut le retenir pour les marathons à venir et nous attendons tous le prochain avec impatience.