Courir le marcassin et le sanglier

8 mai 2001

Par Marc KLOUG AMMERICH

Promenons-nous dans les bois pendant que le soleil est là…

Ce fut le renouveau ! Le soleil avait daigné faire une apparition. Je constate avec le plus grand respect que les décrets du JDM sont respectés à la lettre (même si le 8 mai tombait un mardi et pas un dimanche).

Les maîtres de cérémonies doivent posséder de redoutables pouvoirs pour influer de cette manière sur la météorologie. Pour en revenir au dimanche, le 6, il a fallu quand même attendre le très sympathique apéritif pour pouvoir un peu profiter de l'astre solaire.

Ce fut une réunion fort agréable qui nous a permis, Odile et moi, de faire plus ample connaissance avec d'autres membres du JDM. Le programme annoncé par la présidente était fort alléchant (12 heures de Bures, sortie des coteaux et autres manifestations). Malheureusement nous avions déjà prévu bon nombre de courses avec notamment le RAID IGN (55 km en orientation qui est un de nos dadas sur 2 jours), trois triathlons dont un moyenne distance et une randonnée en vélo sur 10 jours. Bref de quoi être absents tous les week-end d'ici juillet !

Mais revenons à notre sortie du 8 mai. Beaucoup de monde sur deux courses 10 et 21 km. Il y avait 7 JDM et presque autant de "GAG men and women". Les filles (Odile et Christine) avaient choisi de traquer le marcassin. Les garçons, dont l'inoxydable Jean-François B et le non moins inusable Robert C, pensaient bien attraper le sanglier.

Les parcours vallonnés furent de bon goût. Même si La Ferté-Alais est plus connue pour ses petits avions (meeting aérien renommé), il y avait vraiment de quoi satisfaire des jeux de mots laids pour gens bêtes… Euh qu'est-ce qui s'passe ! Encore l'informatique, vous rectifierez…. Nos parties de jambes en l'air (attention, l'une après l'autre hein !) furent donc animés.

L'organisation malgré la foule nombreuse était très bien. Rien à dire sur les ravitaillements pendant le parcours. Peut-être manquait-il quelques boissons sucrées après l'arrivée.

Jean-François avec son léger footing du dimanche (juste 4 h !) prenait la deuxième place dans sa catégorie V2 (34ème au scratch). Pas possible ! Il marche à l'énergie nucléaire ! Mais je retrouve un peu la condition. Lors de la course du cul d'enfer (que j'ai finalement vu à l'arrivée, héhé..) il m'avait mis plus de 30 minutes dans la vue. Là, il ne m'a pris que (!) 22 minutes.

Les filles se classaient 6ème et 7ème dans leur catégorie V1 ! Pas mal du tout !

APPRECIATION : *** Une course à refaire