Le Raid 28 de l'équipe JDM
par Marc Richard-Foy

 

Cette année comme à l'accoutumée, le JDM a fait honneur au raid28. Pour cette 9ième édition, le départ a été donné du stade Chabrat. Une quarantaine d'équipes venues des quatre coins de la France y ont participé. On trouvait parmi celles-ci nos amis des Ulis, du GAG, les champions des éditions précédentes, des candidats au Raid gauloises et nous-même, l'équipe JDM composée de Gilles (l'orienteur et capitaine), Dominique et Philippe (les anciens) puis Frédérique et moi (les nouveaux). Nous voici tous sur la ligne de départ survoltés à l'idée de la partie qui s'annonce serrée étant donné le niveau élevé de l'ensemble des participants. Pour exorciser l'angoisse de l'épreuve les équipes entament les danses rituelles avant le départ …


Top c'est parti ! … notre première balise est à l'entrée du tunnel des Fauvettes. Pour l'occasion celui-ci est complètement illuminé par un feu de bois géant ! … la fête a bel et bien commencé! … Cap au sud à présent …!
ça y est les pros (Orient à fond etc…) sont lancés … les Ulis sont devant nous … et à entendre hurler les noms d'oiseaux favoris de Klougy (l'orienteur de l'équipe des Ulis), quelque chose se prépare …

En effet le premier tunnel avec bain de pieds forcé vient de commencer. Marche en canard … un peu … beaucoup : 10 mn ? 15 mn ? ça touche , j'enlève le sac (Comment font-ils ceux qui font des danses russes pendant 2 h ? ) Attention bouchon ! je freine … zip … splatch … et zou à plat ventre … bienvenu à l'aquaBoulevard ! Il fait froid … on piétine sur place … et déjà ça se bouscule derrière ! Ouf la sortie .. main tendue de Klougy.


Les équipes agglutinées à la sortie du tunnel repartent de plus belle !
Les Ulis mettent le turbo … les autres aussi … les équipes 19 , 29, 12, la 20 et d'autres encore nous dépassent dans cette portion entre le tunnel de l'A10 et la forêt de la Roche Turpin.


La fameuse balise 11 !
Mais où est-elle ? Nous piétinons, plus exactement nous pataugeons … Bien sûr Jeannot nous avait dit : " Vous comprendrez ... ce sera évident " … Au milieu des bois nous nous trouvons nez à nez avec le flash d'un photographe : c'est lui l'indice … mais pas suffisamment clair ! Au total nous mettrons 40 mn à trouver cette balise qui nous rapportera … un bonus de 40 mn !

L'équipe du Gag nous a doublé là !

Cap sur les carrières de Madagascar ! La forêt devient très animée car les équipes qui ne cherchent pas les balises optionnelles progressent vite et rattrapent celles qui avaient pris de l'avance. L'équipe 25 nous talonne et ne nous lâchera plus. Le temps passe et il est déjà 6h du matin … un petit creux ? qu'à cela ne tienne Philippe nous a réservé une surprise ! Il sort de son sac une soupe bien chaude … Hummm quel régal !

7 h 30, le PC1 est en vue … hélas trop tard pour nous. Nous avons dépassé l'horaire de quelques minutes; ceci nous empêchera d'aller pointer trois balises qui nous semblaient acquises (cela revient à une pénalité de 1 h 40 mn !).
Le moral dans les chaussettes, nous nous consolons avec la beauté du paysage que le jour dévoile progressivement en se levant.

Nous nous rattrappons sur la spéciale d'orientation. C'est parti ! …

 

 

 

On ne tient plus Gilles qui galope seul en tête, de balise en balise. Nous autres, nous accusons le coup de barre … Mais heureusement Philippe qui a plus d'un tour dans son sac, en extirpe du café chaud et des croissants … et hop ça repart !

A présent, nous enchaînons les balises les unes derrière les autres. Plus rien ne nous arrête … et voilà même l'équipe des Ulis en vue. Mais attention à la rivière … Gilles ! … Plouf ! trop tard, il a plongé. Les autres traverseront sur les troncs d'arbres.

 

 

 


Nous faisons un bout de chemin jusqu'au PC 2 avec nos amis des Ulis. Pour un peu, on oublierait le raid et on se croirait à la sortie JDM du dimanche matin, tous regroupés au rythme d'une même foulée.

 

 

 

La Beauce est là à présent ! Il suffit de suivre les rails, c'est tout droit, tout plat … mais le vent vient de face. Les Ulis s'envolent … Nous jouons aux gendarmes et aux voleurs avec l'équipe 25 qui nous passe et que l'on repasse … et ainsi de suite …

 

Puis vient le fameux tunnel qui était affiché sur le site du Raid 28 et que l'on imaginait du côté de Dourdan … Coucou qui revoilà ? (David ! l'orienteur JDM de l'année précédente). Mais d'où sort-il ? Qu'a-t-il fait de son équipe n° 29 ? Nous suivait-il ? Nous, qui le croyions devant !..

 

Avant de franchir la ligne d'arrivée tous ensemble, la dernière surprise : Philippe tire de sa manche une rose qu'il offre à Frédérique notre féminine.

Embrassades, accolades … nous nous congratulons les uns les autres contents d'avoir réussi. Oublié la pénalité de 1h40. L'orientation a été excellente et finalement nous serons 7 ième.

Chapeau les organisateurs ! … et un immense merci à tous les bénévoles et supporters !